Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Françoise Houdart en dédicace à L'oiseau lire, Visé.

Françoise Houdart, Luce Wilquin, Béatrice Charlier à la librairie L'oiseau lire à Visé (B).

 

Françoise Houdart en dédicace à L'oiseau lire, Visé.

Françoise Houdart, Luce Wilquin, Béatrice Charlier à la librairie L'oiseau lire à Visé (B).

Brève note biographique de Luce Wilquin avec en arrière-plan quelques traits de la vie de l'écrivain Françoise Houdart.

Luce Wilquin a été étudiante à l'Ecole d'Interprétariat Internationale de Mons en même temps que l'écrivain Françoise Houdart. Les deux femmes se connaissent depuis leur 18 ans. Alors qu'elle était encore étudiante, Luce Wilquin réalisait des traductions pour la maison d'édition Marabout. L'amour des livres était là au préalable bien sûr. La passion de l'édition lui est venue en faisant tout le chemin que réalise un manuscrit jusqu'au livre et même au-delà. Au bout de cinq ans, Marabout déménage en Suisse. Dès lors, elle travaille pour une maison d'édition suisse et même parisienne. De la traduction, à la réécriture de texte, à l'édition, la correction, au travail avec l'imprimeur, avec le diffuseur, etc., Luce Wilquin a réalisé tout le chemin qui mène au livre achevé. C'est la raison pour laquelle elle a certaines exigences. En 1992, Luce Wilquin crée sa propre maison d'édition qui porte son nom.

Le premier roman de Françoise Houdart
Françoise Houdart écrit depuis sa plus tendre enfance. Elle a d'abord écrit des recueils poétiques, puis petit à petit des nouvelles et des histoires pour la radio ensuite son premier roman en 1989. Elle rencontre Pierre Coran qui travaille avec Luce Wilquin à Lausanne, celui-ci l'incite à prendre contact avec l'éditrice.

C'est pas parce qu'on se connaît que je vais te publier!

Françoise Houdart hésite, certes elle connaît Luce Wilkin mais de là à lui envoyer un premier manuscrit ! "Avec la peur au ventre", Françoise Houdart se décide enfin. Elle reçoit une réponse franche "c'est pas parce qu'on se connaît que je vais te publier !" prévient Luce Wilquin.
Après lecture de l'éditrice, Françoise Houdart doit revoir son manuscrit qui est jugé trop épistolaire. En écrivant elle avait en tête Les Souffrances du jeune Werther mais elle reconnaît avec humour qu'elle n'est pas Gœthe ! Elle élague, transforme ces lettres en style narratif. Mais Françoise Houdart a du mal a écrire ce roman en même temps qu'être mère de quatre jeunes enfants qui lui demandent beaucoup d'attention. Elle quitte alors la maison emportant sa machine à écrire portative et part pour Trêve. Là, pendant quatre jours, elle ne quitte pas la chambre, ainsi naît son premier roman.
Ce premier roman de Françoise Houdart, sera le premier que publiera Luce Wilquin.

Suite de l'article à venir.

Bientôt sur encrier.be Si vous souhaitez nous aider dans cette tâche ou si vous souhaitez simplement être tenu(e) informée de l'avancée de l'article, n'hésitez pas à nous écrire via notre formulaire de contact.