Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

[…] Qu’est-ce que j’ai bien pu inscrire sur ce papier ? Comment ai-je placé les mots les uns par rapport aux autres ? J’ai dû les mettre en ordre, mais comment ? Comme au cirque avec les tigres. Je frappe un coup de fouet et ils grimpent sur leur tabouret. D’accord, avec quelques grognements, mais ils y grimpent quand même. 

[…] Qu’est-ce que j’ai bien pu inscrire sur ce papier ? Comment ai-je placé les mots les uns par rapport aux autres ? J’ai dû les mettre en ordre, mais comment ? Comme au cirque avec les tigres. Je frappe un coup de fouet et ils grimpent sur leur tabouret. D’accord, avec quelques grognements, mais ils y grimpent quand même.

 


 

Décidément, il n’y a pas de raisonnement possible ; me voici dans une chambre de quatre mètres sur trois, avec des mots félins qui sautent sur des tabourets. Ils sont là bien en place, mais pas encore sur le papier. Ils ont un dernier saut à faire, le plus difficile, plus effrayant que celui du cercle de feu. C’est dangereux, les mots après tout, même ordonnés et sages. Ils sont là qui vous regardent et on s’aperçoit qu’on est aussi immobile et effrayé qu’eux. On a l’air bête avec un fouet dans ces cas-là.
Les pensées, c’est encore autre chose. Pas si facile à faire sauter. Ça ne se fait pas comme ça. D’abord ça pense, et tout seul. Ça ne vous demande pas votre avis. Périlleux d’en faire des chatons obéissants. C’est mouvant et ça bouge tout le temps. Ça n’a pas même un alphabet ou trois petits points pour une respiration.
[…]