Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

le-grand-desordre-kitty-crowther-small.jpgKitty Crowther, Seuil jeunesse, septembre 2005, 40 pages.
 
Un grand album qui nous parle du désordre mais du désordre d'objets remplis d'histoires.
Emilienne vit dans un grand désordre avec son chat Daguerréotype et une multitude de petits monstres inquiétants seulement visibles pour le lecteur.  Sa voisine Sylvania qui vient lui rendre visite quelquefois se montre gênée et reproche à Emilienne son manque de soin.  

Kitty Crowther, Seuil jeunesse, septembre 2005, 40 pages.
 
Un grand album qui nous parle du désordre mais du désordre d'objets remplis d'histoires.
Emilienne vit dans un grand désordre avec son chat Daguerréotype et unemultitude de petits monstres inquiétants mais seulement visibles par lelecteur.  Sa voisine Sylvania qui vient lui rendre visite quelquefoisse montre gênée et reproche à Emilienne son manque de soin.


le-grand-desordre-kitty-crowther.jpgEmilienne soupire de plus en plus souvent, et se pose une multitude dequestions. Alors qu'elle est décidée à ranger, au dernier moment, ellechange d'avis et profite des joies de la nature, de la flânerie parmiles hautes herbes, et puis il y a son herbier...
 
De retour à la maison, elle consulte "Le Livre des Soupirs" de sagrand-mère. Elle lit :  "6 à 8 soupirs : faire de l'ordreimpérativement, sinon on tangue, les voiles se relâchent, on voguen'importe où, n'importe comment". Le lendemain matin, elle range, c'estdécidé, mais Daguerréotype a disparu… "je commence à rassembler leslivres, ceux avec images d'un côté, ceux où il n'y en a pas del'autre…" Mais elle finit encore une fois par abandonner son grandrangement sous les yeux de ses petits monstres, et se réfugie chez sonami Mitch. Elle lui pose la question qui la hante depuis la premièrevisite de Sylvania, "Mitch, comment fais-tu, toi, pour que tout soit enordre dans ta maison ?" Mitch sourit "Peut-être que j'aime les objets!". Il lui raconte comment certains objets ont une vie ou mêmeplusieurs et que c'est pour cela qu'ils les aiment.
 
Le matin du quatrième jour, Emilienne entreprend le grand rangement dela maison. Elle retrouve dans une armoire de la cuisine une vieillephotographie noir et blanc de sa grand-mère. Emilienne l'encadre etl'accroche à côté d'un tableau de poisson peint par Mitch. Cette fois,sous le regard de sa mère-grand, armée de gants en caoutchouc jaunevif, elle commence le nettoyage à grandes eaux, suivant des yeux unmanuel en vingt leçons.
 
Arrive enfin le jour où elle peut enfin inviter ses deux amis !  MaisSylvania ne vient pas… Emilienne, inquiète, va sonner chez son amie etdécouvre son grand secret, qu'elle raconte plus tard à Mitch quand seshoquets et ses pleurs sont enfin terminés.
Sylvania vient enfin s'excuser, convie ses amis à venir chez elle afin "d'y mettre le grand désordre".
 
L'univers de Kitty Crowther est tout à fait particulier et presquesurréaliste, "d'un surréalisme belge", avec ses petites créatures,avatars, esprits taquins qui accompagnent tous ses albums.
 
Les amateurs retrouveront la technique de dessin au crayon de couleursi particulière à l'illustratrice et le papier "bouffant", légèrementteinté qui, lui, participe à la subtilité de l'ensemble.
 
Un album énigmatique et magnifiquement poétique. L'histoire estracontée avec beaucoup de retenue et de poésie. Certains retrouverontdans le récit des éléments de la vie de Kitty Crowther (l'importance desa grand-mère, de la mère, de Mitch, des fleurs sauvages, du chat,…).Le texte qui s'étend (partiellement) sur quarante pages demande laprésence d'un parent pour être lu aux plus petits. Mais les plus grandsse laisseront porter par l'univers merveilleux de Kitty Crowther.

Lien vers la vidéo d'interview de Kitty Crowther